Rechercher

Refaire l'amour après l'accouchement

Il n’est pas toujours facile de poser des mots sur ce que l’on ressent après l’accouchement.

Surtout nous sommes toutes différentes.

Donc il n'est pas évident de se retrouver dans les expériences des copines.

De plus, il est comme acquis que c’est normal d’avoir mal.

Par conséquent beaucoup de femmes ont tendance à refouler la douleur.

Il y a tout de même des douleurs qu’il faut prendre en compte notamment si elles perdurent.


C’est quoi le vaginisme ?


C’est une contraction musculaire prolongée ou récurrente des muscles du plancher pelvien qui entourent l'ouverture du vagin.

Cette contraction involontaire et incontrôlable, empêche toute pénétration vaginale.

En d’autres termes si vous ne supportez plus d’être pénétré parce que la douleur est insoutenable. Cela signifie probablement que vous souffrez de vaginisme (je ne suis pas médecin donc je ne pose pas de diagnostic).

Pour ma part la reprise des câlins a été compliquée.

Pour mon premier accouchement, j’ai eu une épisiotomie.

La cicatrice a été douloureuse pendant un certain temps.

Donc autant vous dire que je n’étais pas à l’aise avec ma « foufounette ».

Pour ce fameux calin, j’étais tendue comme un arc et je n’ai pas assez « mouillée ».

Ce premier acte sexuel après grossesse était une catastrophe.

Ma gynécologue m’a conseillée un lubrifiant parce que les sécheresses vaginales après une grossesse sont choses communes. Vous ne le saviez pas ? Il faut dire que moi non plus jusqu'à ce que j'en parle avec ma gynécologue. Heureusement pour moi, le sexe n'est pas un sujet tabou. Toutefois ce n'est pas toujours évident de parler de ce genre de difficultés.

D'ailleurs je ne faisais pas la fière dans son cabinet.

Au contraire j'avais envie de me cacher dans un trou de souris.


Rire encore et toujours ! faire l'amour sans se prendre au sérieux


J’ai tenté de dédramatiser le plus possible.

Donc nous avons beaucoup joué avant de reprendre la pénétration. J’ai pris plaisir à redécouvrir les sensations de mon corps et à retrouver mon excitation. Cela m’a permis d’être plus à l’aise et plus sereine pour être à nouveau pénétré et y prendre du plaisir.

Je pense que mon compagnon de l’époque a lui aussi apprécié ces moments décontractés. Car ce n’était pas forcément plus évident pour lui que pour moi.


Sachez que le vaginisme varie d’une femme à l’autre.

Il a de nombreuses causes physiques et psychologiques dont l’accouchement fait partie.

Après une grossesse avec ou sans épisiotomie, on peut éprouver une certaine peur de la pénétration et souffrir de vaginisme.

On dit que le vaginisme est partiel ou situationnel lorsqu’il ne concerne que la pénétration du pénis. Celle-ci est difficile et souvent douloureuse.

Le vaginisme total lui empêche toute pénétration.

Il est alors impossible de mettre un doigt ou un tampon.

Ne restez pas seule avec vos doutes et faites le premier pas pour en parler.

On est là pour vous.


Soyons lumineuses !


Texte et image Mailys de Ti'moun



Posts récents

Voir tout