Rechercher

Post Partum, maternité et procrastination

Procrastiner définition "tendance à différer, à remettre au lendemain une décision ou l'exécution de quelque chose." cnrtl


Surmenage et Post Partum, ça m'est arrivé


Et bien s'il y a bien un moment dans sa vie ou l'on peut procrastiner, c'est bien en période de post partum. Pourquoi ?

Parce qu'on a le droit de délaisser la vaisselle, le linge salle, le repassage, la cuisine....

Et oui, on prend ce droit.

Parce que déjà qu'on a dû mal à prendre une douche au moment où l'on en a envie. Alors le reste vous pensez bien.

Et pourtant, nombre de mamans pensent qu'être une bonne mère c'est faire comme avant avec le bébé en plus.

Et bien bon courage ! Car ça je l'ai testé pour vous, la pression de la maison propre.

Et bien c'est pire que tout. Je m'épuisais littéralement.

Car il faut s'organiser entre le rythme du bébé, la fatigue présente à chaque instant et les tâches du quotidien. Est-ce que j'y arrivais ? bien sûr.

Et j'en ai payé le prix. J'ai littéralement pété les plombs.


Un après-midi, sans crier gare, mon compagnon a fait ou dit quelque chose qui ne m'a plu. Et là, je suis passée en mode furie. J'ai crié, cassé, tapé dans tous les sens.

Il y avait tant de colère en moi.

Mon compagnon n'a pas compris, ne m'a pas reconnu.

J'étais hors de moi et c'était le cas. Car même moi, je ne comprenais pas bien ce qui se passait. Mais j'aurais pu tuer quelqu'un, façon parler bien sûr.

Ce sont les murs et la vaisselle qui ont subi ma fureur.




Souffler pour se retrouver pendant le Post Partum


Après cette épisode, je suis partie seule un week end complet sur les conseils d'une amie. Vous savez ce que j'ai fait de mon week-end ?


J'ai dormi, dormi et dormi. J'ai tellement dormi que j'ai sauté des repas.

J'avais accumulé tellement de fatigue.

Ce n'était pas uniquement de la fatigue physique. C'était surtout de la fatigue mentale due au surmenage. J'avais ancré en moi qu'il était impossible que je n'arrive pas à tout gérer.

J'ai mis ma santé en péril pour montrer à ma famille, aux copines, à la société que je pouvais le faire. Les autres y arrivent bien.

C'est faux. Aucune maman n'y arrive sans mal.

On aime se vanter de ce que l'on réussit. On parle moins de nos échecs.

Et bien, j'ai échoué et cela m'a fait un bien fou.

Car cette erreur m'a permis d'aborder les grossesses suivantes avec plus de sérénité.

Donc chères mamans, procrastiner.


Concrètement le fait de procrastiner vous permet de vous reposer dans un premier temps. Vous êtes ensuite plus efficace et plus créative.

Avec moins de temps, on fait mieux.

Notamment parce que nous sommes hyper concentrés. On va à l'essentiel.

Combien de fois cela m'est arrivé de préparer le sac à langer.

Je me posais 20000 questions. S'il pleut, est-ce que je prends le petit gilet ? S'il y a du soleil, j'ai pensé au bonnet ? Si on reste une heure de plus, est-ce que j'ai assez de couches ? Au final je partais avec un sac à langer qui pesait une tonne et plein d'affaires que bien entendu je n'avais pas utilisé.

Alors qu'en partant vite sur un coup de tête, j'avais toujours l'essentiel.

Je partais plus légère dans ma tête et sur mes épaules.

Finalement, je passais un bon moment et je rentrais satisfaite.

Je m'en sortais bien.

Aujourd'hui je peux dire que c'était ça le plus important : être satisfaite de moi-même.


Soyez lumineuses !


Crédit photo 1 : Jan Kopřiva

Crédit photo 2 : M.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout