Rechercher

Nous sommes toutes des modèles

En ce moment je vois plein d’articles sur le sport après l’accouchement.

Est-ce parce que c’est l’été ?

Donc on se retrouve au prise avec cette image sociétale de la femme bien dans sa mini jupe ou son shorty en été.

Du coup on participe à cette idée reçue qu’en été on doit être parfaite.

On devrait toutes être pareils, avoir de grosses fesses pas de ventre, des hanches fines avec une poitrine généreuse. Ben excusez-moi, mais personnellement je n’ai nullement envie de ressembler à Kim Kardashian ou je ne sais quelle autre star représentant ce modèle féminin.

A chacune ses valeurs, pas de jugement


Dans la vie il faut faire des choix et le sport n’en faisait pas partie.

Jeune j’adorais ça. J’ai fais de la danse, de la natation, du volley, du handball.

J’ai testé plein d’autres sports.

Étudiante, le sport a pris moins de place. En devenant maman, il a complètement disparu de mon emploi du temps.

Donc moi je dis un grand bravo aux mamans qui arrivent à se garder du temps pour aller faire du sport. Pour les autres, je leur dis un grand bravo aussi pour tout ce qu’elles font en lieu et place du sport. Il n’y a pas de recette magique.

Encore une fois, nous sommes toutes différentes.

Surtout nous avons pas les mêmes valeurs donc il n’y a aucun jugement à avoir.

Certaines vont se donner corps et âme à leur famille parce que c’est exactement ce qui les fais vibrer. C’est ce qui leur permet de se lever chaque matin pleine de joie et d’amour.

D’autres sont carriéristes. Le plus important c’est comment elles peuvent aller toujours plus loin.

D’autres sont dans la beauté du corps, c’est un moyen pour elles de prendre soin d’elles.

Il y en aurait un tas d’exemple à donner. Nous sommes toutes des exemples les unes pour les autres.

Des phases de vie, des moments pour soi


Et puis, il y a les femmes qui me ressemblent davantage.

Je fonctionne pas phases. Ma carrière était importante jusqu’à ce que j’ai les enfants. Ensuite ma vie a pris un autre tournent et j’ai voulu me concentrer sur ma famille. Aujourd’hui, j’ai envie d’être mon propre centre d’attention.

D’ailleurs j’ai repris le sport et je réfléchis à nouveau à ma carrière.

Les enfants prennent un peu moins de place et je m’accorde davantage de temps.

J’essaie de jongler et ce n’est pas facile. Néanmoins personne n’a jamais dit que ça devait l’être. Pour autant cela ne m’empêche pas d’être heureuse.


Soyons lumineuses !


Crédit photo Shamim Nakhaei


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout