Rechercher

Mon ventre Post Partum, ennemi ou ami ?

Je devrais plutôt dire mon ventre mon ennemi.

Tout d’un coup, il était devenu cette partie immonde de mon corps.

Et pourtant je l’ai aimé pendant la grossesse.

J’ai adoré me voir prendre des rondeurs. Je me caressais sans arrêt le ventre.

Car il était le lien entre mon bébé et moi.

Pour ma première grossesse, j’ai mis de la crème et de la valise pure sur les conseils de ma mère.

Mon ventre qui était énorme, disons-le, a vu quelques fines vergetures autour du nombril le dernier mois.

Rien d’insurmontable selon moi, au contraire il me semblait normal d’avoir des marques du passage de ma grossesse.

C’est là que je me trompais. Car je n’ai pas eu que des vergetures et j’ai aussi eu un ventre de 4/5 mois de grossesse vide qui n’est jamais partie.

Qu'est ce qu'il y a mon ventre !


Pendant mon séjour à la maternité, j’étais tellement surprise que mon ventre ne reprenne pas sa place que j’ai demandé au gynécologue :

"Mais pourquoi mon ventre est encore gros ?"

Il m’avait répondu sur un ton péremptoire :

« C’est normal il faut que tout se remette en place ».

Quelques mois plus tard lors de la visite de contrôle chez ma gynécologue, j’ai reposé la même question. Elle m’a répondu « c’est normal il faut retrouver vos abdos ».

Et c’est là que j’ai commencé à culpabiliser.

Car pour avoir des abdos ou pour les retrouver, il faut faire du sport.

Et j’avoue que c’était très loin d’être ma priorité. Mon seul souhait était de dormir plus.

Ma première fille était un ange, un bébé très calme. Mais je me mettais une telle pression pour que la maison soit propre. Je voulais que mon compagnon délaissé puisse se sentir bien chez lui, que ma fille soit bien. Du coup, j’étais crevée.

Quelque fois ça va mieux !


Donc faire du sport pour que mon gros ventre flasque puisse rentrer dans autre chose que des vêtements de grossesse et des t-shirts taille L, cela me semblait inaccessible.

Par conséquent mon premier réflexe a été de le cacher.

Et vous savez quoi ? 10 ans, 4 grossesses et 3 accouchements plus tard, je continue à faire pareil.

Je ne sais pas si c’est normal !!! En tout cas c’est devenu ma normalité.

Après avoir culpabilisé,

avoir pleuré de rage et de tristesse contre ce ventre,

après m’être dénigrée un nombre incalculable de fois devant le miroir,

après avoir perdu du poids mais pas du ventre,

Quelque fois il m’arrive de lâcher prise et de me trouver belle malgré tout.


Soyons lumineuses !


Crédit Photo Marine Mistre (www.marinemistre.com)


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout