Rechercher

Célébration à l'être aimé

"Lorsque tu m’as rencontrée, j’étais ébranlée.

Toujours en lutte, inconsciente de mes peurs et de mes tracas,

néanmoins tu m’as fait de la place au creux de tes bras.

Afin que je me sente en sécurité et libérée.


Parce que tu sais que mes larmes ne sont pas des faiblesses

mais le moyen de guérir ce qui me blesse.

Parce que je sais que quand tu prends de la distance,

c’est ton moyen de te recentrer et écouter tes sens.


Ne sois pas mon idéal, ne soit pas parfait.

Mais bien celui qui accueille tout de moi.

Toujours côte à côte, vivons l’intensité et adversité.

Car je suis complète sans toi et enrichie avec toi.


Je souhaite t’accompagner et notre flamme l’entretenir.

Avec toi j’accepte de tout laisser venir.

Car jamais tu ne m’as jamais vu comme une terre à conquérir.

Au contraire tu as fait de moi ton cocon, ton avenir.

Et tu es la mien.


Si parfois les mots ne trouvent pas le chemin.

Nos corps eux, ont toujours su exprimer notre lien.

Dans nos retraits, dans nos caresses, loin de nos schémas anciens,

malgré les détours, sur le chemin on y revient.

Nous faisons face ensemble à ce pacte d’âme qui est notre.


Même quand je m’emporte.

Même quand tu évites la discorde.

Toujours notre fil de vie nous raccorde.

Ainsi ma confiance je te l’accorde.

Car tu m’as ouvert la porte

de ton monde.


Je te choisis encore et encore et à chaque seconde,

même après nos tempêtes furibondes,

même après nos profondes agitations.

Continuons d’écrire ensemble notre conte.

Afin que ce propage comme une onde,

la force de notre attraction.


Dans la tempête, continuons à tanguer sans chavirer.

Dans les bourrasques, continuons à s’effeuiller sans se déraciner.

Dans la tourmente, continuons à s’effilocher sans se dénouer.

Apprenons à s’épuiser, s’embêter sans jamais oublier

dans cette vie, d’aller à la rencontre de nous.


De nous, je ne connais pas la fin.

De nous, je ne sais pas de quoi sera fait demain.

Peu m’importe, je n’en ai pas besoin.

Car je sais l’essentiel, tu n’es jamais loin.


Je t’aime.

C’est bien plus que de l’affection.

Ce n’est pas juste une liaison.

Cela va au-delà de la pulsion et de la passion.

À deux, nous sommes la vie elle-même,

sa transcription en poème.

Avec toi, nous sommes l’amour suprême.

Je t’infini."


Soyons lumineuses !


Texte Mailys de Ti'moun

Crédit photo : Soroush Zargar


Posts récents

Voir tout