Rechercher

Angoisse, maternité et Post Partum

Encore un jour qui passe où j'ai l'impression de survivre. Encore une nuit d'angoisse qui arrive.

La nuit, la solitude se fait plus pesante,

la fatigue toujours plus oppressante.


Je m'accroche car tu es mon rêve.

Mais mon bonheur fait la trêve.

Les gens me parlent et m'oublient.

Même avec toi, j'ai perdu l'envie.


J'ai l'impression d'être à la dérive.

Mais quoiqu'il arrive je veux vivre.

Je n'ai pas les mots.

Je t'aime si fort, je t'aime trop.


Alors je trouve la force de rester.

Pleurer me fait du bien et me permet de résister.

Qui saurait dire combien de temps encore.

Qui saurait dire de quoi suis-je capable.


Aujourd'hui, qui suis-je ? à moi-même méconnaissable.

Pendant neuf mois, je t'ai porté en mon corps.

Et pourtant je dois encore lutter.

Car aucun répit ne m'est laissé.


J'essaie de garder l'espoir,

et de m'éloigner du bord, du précipice de mes idées noires.

Malgré tout, je fais un pas de plus,

un pas vers la maternité que j'ai tant voulu.


Je tiens bon car tu es ma merveille.

Et le temps fera son oeuvre.

Car mon âme à tes côtés s'éveille.

Et mon amour déborde en mon coeur.


L'écho de ces voix dans ma tête

sont la preuve de mon chaos interne.

Toutefois chaque jour, j'écris les pages de notre histoire.

Chaque jour voit se lever ma nouvelle victoire.


Je n'écoute plus ces voix qui me poussent vers le fond.

Je reprends confiance en moi.

Je me tiens debout, fière du chemin parcouru, fière de moi.

Je fais renaître la force au plus profond.

Car avec toi, je vais vivre.

Car avec toi différemment je vibre.

Tu es ma merveille.

Et moi je deviens ta mère.


Courage à toutes les mamans

Vous êtes lumineuses.


Photo : Jeffery Erhunse


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout