Rechercher

À mes seins

Seins sensualité

Ils ont été la source de mes plus grands plaisirs.

Une caresse et je retenais ma respiration.

Un baiser poser sur eux et se faisait de plus en plus ardent mon désir.

Ils étaient la note finale d’un acte de passion.


Seins nourriciers

Ils se sont remplis avec la maternité.

Ils ont enflés, sont devenus d’une sensibilité sans pareil.

Impossible de ne serait-ce que de les frôler,

leur poids plus d’une fois à contrarier mon sommeil.


Seins blessés

Est venu le temps de nourrir, de choyer.

Et là j’ai découvert une nouvelle douleur, une brûlure.

Au prise entre la joie et la souffrance, plus rien pour me rassurer.

Cette nouvelle maternité a bouleversé toutes mes certitudes.


Seins éventrés

Sous la répétition des tétés, mes seins se sont fissurés.

J’ai tu mon mal, animée d’une nouvelle combativité.

Car mon amour maternel ne voulait en aucune cas se limiter.

Avec beaucoup de soins, mes seins meurtris se sont réparés.


Seins retrouvés

Pas immédiatement mais au fil du temps, les sensations sont revenus.

Différentes au départ, les caresses et leur sens s’étaient perdus.

Mon corps, mes seins ne se reconnaissaient plus, changés par la maternité.

Alors se reconnecter et se réapprovisionner sont devenu nécessité.

Aujourd’hui bienvenu aux seins source de gaité,

ils en ont connu bien des épreuves.

Toutefois dans mes habits, de ma féminité ils sont la preuve.

Ils sont encore là pour satisfaire mes envies,

ainsi que pour l’euphorie de mon chéri.

Ils sont à nouveau plein d’amour.


Soyons lumineuses !


Texte de Mailys de Ti'moun

Crédit photo Marine Mistre



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout